IESCHOUA

Parcours IX Accueil | Nous contacter

Accueil
Haut
Mission
Vie de Jesus
Meditations-GRUN
Evangile St Luc
Evangile St Matthieu
Evangile St Jean
Evangile St Marc
Croisiere
Nourriture du coeur
Forum  Prieres
Témoignages
Chants
Prieres & Reflections
La passion
Suggestions
Liens
Forum discusions

PARCOURS XI                  LE REPAS DU TESTAMENT ET LA MORT

    St Luc 22,7.14.17-27; 23,33-35,44-47

par : Jacqueline et Albert Siag

Chez Luc, le dernier repas de Iéschoua est principalement un repas pascal, selon un rite de la religion juive. L’heure en question c’est le moment pour lequel Iéschoua est venu en ce monde, celui de la Passion, qui le conduira à la mort, puis à la résurrection. Iéschoua transformera le repas pascal traditionnel et révèle ainsi le sens de la Passion où il donnera son corps et versera son sang. Il apportera ainsi le salut ;  il fera communier les hommes à sa vie nouvelle.  L’Eucharistie faite en mémoire de Jésus (de sa mort comme don d’amour et de pardon ainsi que de sa résurrection)  rendra présente et efficace son action salvatrice.

La mort de Iéschoua est l’aboutissement d’un conflit entre lui et les chefs juifs.  Devant  le danger, il n’a pas renié les décisions qui l’ont amené à cette opposition.  Le peuple et plus subtilement les chefs pharisiens, lui demandent constamment de jouer le rôle de leader messianique.  Le terme ‘’messie’’ avait ses connotations affectives et politiques et signifiait en Israël qu’un envoyé de Dieu prendrait en main la cause du peuple et réaliserait enfin les promesses tant attendues.  Iéschoua  n’entre pas dans ce désir : ce serait priver l’homme de sa responsabilité historique.  

L’homme a orienté l’histoire très souvent dans un sens d’oppression et de domination et c’est pourquoi cette situation ne reflète pas la gloire de Dieu.  Il appartient à l’homme d’en faire une histoire de justice et de liberté et non à Dieu d’octroyer par sa puissance, abondance, paix et liberté. Iéschoua en ne cédant pas au désir ainsi exprimé est conduit à une opposition qui sera une des causes de son procès et donc de sa mort.  Ainsi sa mort est la conséquence de sa vie.   

Dans le texte, il est dit que ‘‘l’obscurité se fit sur toute la terre….. le soleil était disparu’’.   Il ne peut y avoir d’éclipse du soleil au moment de la pleine lune, moment où se célèbre la pâque juive.  Luc veut y signifier le caractère tragique de la mort de Jésus.  Le voile du Temple qui se déchire signifie que Dieu abandonne le Temple de Jérusalem. Désormais, Dieu sera présent à son peuple dans le Christ ressuscité; Il sera présent aux croyants dans la Parole et le Pain partagés.

Iéschoua suprimé injustement, pardonne à ceux qui le tuent car pardonner c’est refuser de faire sienne la logique de l’adversaire. C’est ne pas s’enfermer dans le déroulement implacable de la haine qui conduit à un jeu de forces reproduisant sans cesse les mêmes erreurs et les mêmes violences. Dieu est proche de ceux qui souffrent d’injustice et ne désespère pas que les bourreaux entrent un jour dans une autre logique : celle de celui-là même qui pardonne.


Pour nous contacter :

E-Mail : luc@ieschoua.org

Modifié le  14-02-2012.