IESCHOUA

Pistes Accueil | Nous contacter

Accueil
Haut
Mission
Vie de Jesus
Parcours
Evangile St Luc
Evangile St Matthieu
Evangile St Jean
Evangile St Marc
Croisiere
Nourriture du coeur
Forum  Prieres
Témoignages
Chants
Prieres & Reflections
La passion
Suggestions
Liens
Forum discusions

Marc 11/15-19 Par Albert HARI & Charles SINGER (Internet) (De cultes protestants)
LES VENDEURS CHASSÉS DU TEMPLE
AU TEMPS DE JÉSUS

 

Au nord de Jérusalem, dominant la ville : le Temple. Il ne ressemble pas à nos églises. Il s'agit d'abord d'une vaste esplanade entourée de portiques. Au milieu de cette place s'élève le sanctuaire. Pour les Juifs du temps de Jésus, c'est la "maison de Dieu".

Mais, depuis un certain temps, cette place sacrée est devenue un grand marché bruyant et pas toujours honnête. Des vendeurs de bestiaux s'y sont installés. Ils proposent aux pèlerins les animaux pour les sacrifices : bœufs, moutons, chèvres, colombes. A côté d'eux, des banquiers ont monté leurs bureaux de change. En effet, des gens arrivent de nombreux pays et ne disposent pas d'argent juif nécessaire pour les achats et pour payer l'impôt du Temple.

Les chefs des prêtres sont d'accord avec cette situation. Ils en retirent aussi du profit. Enfin cette grande place est devenue un raccourci pour aller d'une partie de la ville dans l'autre. On y transporte n'importe quoi. Certains Juifs pieux se souviennent de la parole du prophète Jérémie : "Ma maison est-elle une caverne de brigands ?" (Jérémie 7/11) ou de Zacharie : "Il viendra un temps où il n'y aura plus de marchands dans le Temple" (Zacharie 14/12).

Voyant cela, Jésus se fâche. Il fabrique un fouet. Il demande aux marchands de partir. Il bouscule les étals. Il chasse les animaux. Les chefs des prêtres bouillonnent de colère. La coupe est pleine. Ils veulent se débarrasser de ce gêneur qu'est Jésus.
AU TEMPS DES ÉVANGILES

Marc raconte l'action vigoureuse de Jésus au Temple à des gens qui habitent à Rome, bien loin de Jérusalem. Parmi eux certains étaient Juifs, d'autres étaient païens avant de devenir chrétiens.

Mais tous savaient qu'il était interdit à un non-juif (un païen) de pénétrer dans le Temple. Il y avait une barrière à ne pas franchir sous peine de mort.

Marc veut montrer à ses lecteurs que Jésus, en nettoyant le Temple des marchands, a aussi détruit cette barrière. C'est pourquoi il rappelle un texte du prophète Esaïe : "Cette maison sera appelée une maison de prière pour toutes les nations" (Esaïe 56/7). Toutes les nations, cela ne signifie pas seulement les Juifs venus de partout, mais les Grecs, les Romains, les Africains, les Gaulois...

Marc dit ainsi à ses lecteurs : "Voyez, Jésus est venu ouvrir le Temple aux païens. Comme lui, nous avons ouvert notre groupe à des chrétiens venant de tous les horizons".
LE TEXTE DE L'ÉVANGILE Evangile selon saint Marc,  chapitre 11, versets 15 à 19.

15 Jésus et ses disciples arrivent à Jérusalem. Étant entré dans le Temple, il se mit à chasser ceux qui vendaient et ceux qui achetaient dans le Temple et il renversa les tables des changeurs et les sièges des vendeurs de colombes.

16 Et il ne laissait personne transporter d'objets à travers le Temple.

17 Et il enseignait en leur disant : "N'est-il pas écrit : Ma maison sera appelée une maison de prière pour toutes les nations ? Mais vous en avez fait une caverne de bandits".

18 Et les grands prêtres et les scribes l'entendirent et ils cherchaient comment le faire périr. En effet, ils le craignaient, car toute la foule était ravie de son enseignement.

19 Et, le soir venu, ils sortirent de la ville.

VIVRE AUJOURD’HUI

SACRIFICES

On ne marchande pas avec Dieu ! On ne peut pas payer Dieu afin qu'il accorde ses faveurs. Certains, au temps de Jésus comme aujourd'hui encore, pensent que, pour être en bons termes avec Dieu, il faut lui offrir des sacrifices coûteux, réaliser des actes difficiles, faire des renoncements douloureux. Peut-être agissent-ils ainsi parce qu'ils ont peur de Dieu. Peut-être le considèrent-ils comme quelqu'un dont il faut se méfier et qu'il vaut mieux avoir "de son côté". Aime-t-on Dieu en marchandant avec lui, comme si on voulait l'acheter ? On peut faire des sacrifices sans y mettre son cœur : des sacrifices vides d'amour ! Or, Dieu est un Père plein d'amour et tout ce qu'il attend, c'est l'amour de ses enfants ! L'amour n'a rien à voir avec le calcul du marchandage ! Pour Dieu, une seule chose importe : à travers nos actes et nos paroles, l'aimer de toutes nos forces et aimer notre prochain comme nous-mêmes.
UNE MAISON DE PRIÈRE

A l'église, les chrétiens se réunissent pour prier et louer Dieu. C'est la maison où l'Évangile de Jésus-Christ est proclamé en public, officiellement, comme un message appelant à changer de vie. C'est là qu'au cours de l'Eucharistie, Jésus-Christ, réellement présent au milieu des siens, offre son corps et son sang pour la vie du monde. C'est là qu'à tous les moments de leur existence, de leur naissance à leur mort, les chrétiens se réunissent pour dire : "Vraiment, Seigneur, c'est toi notre espoir. C'est toi qui nous fais vivre !".
UNE MAISON OUVERTE

Les amis de Jésus, ceux qui choisissent de vivre avec son Évangile, forment la communauté des chrétiens : l'Église. Cette Église n'est plus seulement une maison : c'est un peuple ! Tout le monde y est invité. Pour tout le monde une place est préparée, les grands et les petits, toutes les couleurs de peau, les pécheurs, les saints, les purs et les indignes, les riches et les pauvres : tous sont les bienvenus. Personne n'est rejeté. Aucune barrière pour séparer. Pour ce peuple, un seul souci : être au service de Dieu et des hommes. Une seule volonté : communiquer à tous la joie de Dieu. Un seul travail : apprendre à la terre le partage, à l'image de Jésus-Christ.


Pour nous contacter :

E-Mail : luc@ieschoua.org

Modifié le  14-02-2012.