IESCHOUA

Pistes de réflexions Accueil | Nous contacter

Accueil
Haut
Mission
Vie de Jesus
Parcours
Evangile St Luc
Evangile St Matthieu
Evangile St Jean
Evangile St Marc
Croisiere
Nourriture du coeur
Forum  Prieres
Témoignages
Chants
Prieres & Reflections
La passion
Suggestions
Liens
Forum discusions

Pistes de réflexions sur : La vérité qui libère (Jean 8,30-36) par Anselm Grün

 

Que veut dire : Croire en Jésus ?

Ceux qui ne croient pas en Jésus représentent le monde qui ne l'accueille pas. Les personnes sont fermées à lui parce qu'ils croient posséder toute la vérité. Le point essentiel est  de savoir si l'on croit en Jésus ou si on le rejette. C'est la foi qui décide de tout; croire signifie passer de ce monde dans l'autre, traverser la surface, l'apparence, et voir la vraie réalité.

Que m’apporte la foi en Jésus ?

·        La foi n'est pas ce que l'on possède, mais ce qui advient ; il ne s'agit pas de savoir si j'ai la foi, mais si je recommence sans cesse à croire, à dépasser ce monde, à voir en Jésus celui qui le surmonte et m'introduit à l'au-delà, au monde de Dieu.

·        « Croire » désigne alors une autre modalité de l'existence, une vie qui a trouvé une saveur nouvelle.

·        Croire, c'est voir, connaître, comprendre; c'est être illuminé et vivre dans la lumière, percer les apparences. Celui qui croit est passé des ténèbres à la lumière et porte en lui, dans la foi, la vie éternelle ; c'est seulement alors qu'il commence à vivre en vérité.

·        Croire: accepter Jésus, venir à Jésus, le chercher, l'écouter, demeurer en lui. La foi est alors l'expression d'un rapport personnel à Jésus.

Rester dans sa Parole, vivre de sa Parole : qu'est-ce que cela signifie ?

 Nous portons tous en nous des paroles qui nous déterminent. Croire, c'est nous laisser déterminer par la Parole de Jésus, par ces paroles qui nous dévoilent la réalité et l'ouvrent sur Dieu. Qui demeure en la Parole de Jésus connaît la vérité, en contact avec elle, il est dans la vérité. « croire » «et la vérité vous rendra libres » (8,32).

C’est quoi la vérité ?

La vérité : le  mot ne renvoie pas ici à des assertions qui sont vraies, que l'on est donc obligé de croire, mais à la vraie réalité, celle de Dieu. La vérité fait don à l'homme de la lumière sur lui-même ; dans la vérité, il se connaît tel qu'il est, et cela signifie qu'il est libre.

Comment la vérité nous libère ?

Celui qui connaît Jésus et voit à travers lui Dieu dans sa vérité est libéré du monde des apparences où il était prisonnier, des illusions qu'il s'était faites sur lui-même, de son passé, de l'habitude qu'il avait de graviter autour de son moi. Il n'est plus obligé de se battre pour lui-même, de solliciter ; il a pris contact avec la réalité, en elle, il a trouvé l'accès à lui-même, à sa propre réalisation.

C’est quoi le péché ?

Le péché ne consiste pas à enfreindre des commandements, mais à se fermer face à Jésus.

 «... lorsqu'on commet une faute, on devient esclave de sa faute» (8,34). Pécher, ce n'est pas enfreindre des commandements, c'est rester prisonnier des apparences, refuser de s'ouvrir à la vérité, de croire au Fils. Qui vit dans les apparences tombe en esclavage ; sa vie est manipulée de l'extérieur, il n'a pas de contact avec lui-même.

Jésus nous rend libres.

 « Si le Fils vous libère, vous serez vraiment libres » (8,36). Étant le Fils du Père, Jésus est l'homme vraiment libre ; il est dans la maison du Père, nous rendant nous aussi capables d'y demeurer et donc d'être libres. Seul Jésus peut faire don de la vraie liberté. Comment comprendre cette affirmation ? Pour Jean, Jésus est celui qui ouvre les yeux de l'être humain à la vraie réalité, celle de Dieu, et le dégage donc de la réalité extérieure en le mettant en contact avec son vrai Soi, lequel est libre. Ce qui nous libère, ce n'est pas seulement la vérité, mais aussi la foi, qui nous rend clairvoyants. Nous ne sommes plus dépendants de l'opinion des autres, des biens matériels, de la réputation, des apparences ; nous cessons de tourner en rond autour de notre passé et de nos blessures.

 

D’autres réflexions

Jésus nous reprocherait moins nos péchés que de continuer à vivre dans le péché. Les péchés sont de mauvaises actions et souvent nous les regrettons dès que nous les avons commises. Mais “être dans le péché”, c’est vivre dans le mensonge ; c’est persister dans un certain orgueil, nous entêter dans notre propre jugement et sur nos propres droits : cette attitude nous empêche d’entrer dans les voies de Dieu.

Jésus vient comme le roi du royaume de la vérité. Ceux qui cherchent la vérité lui appartiennent. Jésus est le témoin de la vérité. Jésus dit : La vérité vous libérera, mais aussi Le Fils vous libérera (32 et 36) ; “notre” vérité consiste donc à vivre selon notre vocation d’enfants de Dieu.

Le croyant qui se sait aimé de Dieu et qui s’efforce d’être vrai, est déjà dans la vérité.

Jésus parle aussi de liberté. Vérité et liberté vont ensemble. Tant que nous nous agitons sans penser à notre vraie condition, nous ne sommes que des esclaves, même si nous nous distinguons par nos richesses, nos connaissances ou notre rang. Nous grossissons les rangs du monde d’en bas toujours provisoire. Les esclaves restent dans la maison pour un certain temps (34). Par contre le Christ nous fait entrer dès maintenant dans un autre monde, celui d’en haut, où tout demeure (35). A partir du moment où nous sommes fils, tout ce que nous faisons donne des fruits pour l’éternité.


Pour nous contacter :

E-Mail : luc@ieschoua.org

Modifié le  14-02-2012.