IESCHOUA

Les tentations de Jésus Accueil | Nous contacter

Accueil
Haut
Mission
Vie de Jesus
Parcours
Meditations-GRUN
Evangile St Luc
Evangile St Matthieu
Evangile St Jean
Evangile St Marc
Croisiere
Forum  Prieres
Témoignages
Chants
Prieres & Reflections
La passion
Suggestions
Liens
Forum discusions

Les tentations de Jésus (Luc 4,1-13)

Par Jean Dib

Ce texte biblique nous parle de la puissance du baptême et de l’Esprit Saint :

Jésus ressort du Jourdain. Il est baptisé. Il  est rempli de l’Esprit Saint. «Aussitôt après, le Souffle L'entraîna dans le désert ». L'Esprit pousse Jésus à traverser toutes les tentations de la condition humaine. Jésus reste quarante jours au désert, image des quarante années de la traversée du désert par Israël.

·         Nous vivons tous, notre vie durant, écartelés entre l'instinct et l'esprit, l'agressivité et l'amour, les forces qui détruisent et celles qui protègent.

·         Jésus est pleinement homme, mais Il est surtout rempli de l’Esprit de Dieu.  Il en va de même pour nous. Avec notre baptême, nous recevons l’Esprit Saint, et nous faisons appel à Lui pour nous soutenir contre les tentations. L’Esprit Saint n’éloigne pas les tentations, mais, Jésus nous a montré qu’avec l’Esprit divin, nous sommes capables de réussir contre le malin.  

Pourquoi Jésus est tenté ?

 Au désert, Jésus sembla vivre en harmonie avec les animaux sauvages, dans la paix comme au paradis. Il n’y a pas de conflit à l’intérieur de Lui. Il a atteint la maturité humaine et la complétude, son rapport à Dieu a pénétré tous les domaines de son corps et de son âme, de sa conscience et de son inconscient. Il est imprégné de l'Esprit. Mais le malin Le guette et attend le moment favorable.

·      Ceci est à notre image. Quand on est rempli de l’Esprit de Dieu, le malin nous guette et il essaye de s’infiltrer dans notre vie pour briser cette union avec Dieu. Jésus montre à son père qu’il est en mesure de proclamer le message de Dieu selon ses désirs, sans y mêler des motivations humaines parasites. Jésus y apparaît comme le vrai Fils de Dieu, obéissant et fort devant la tentation de se servir de sa filiation à des fins personnelles. Nous aussi, nous sommes appelés à proclamer le message de Dieu, obéissant à ses commandements.

C’est quoi être tenté?

Le malin a un seul but : nous faire éloigner de Dieu. Sans l’aide de Dieu, nous croyons pouvoir traiter nos blessures et résoudre nos problèmes par nous-mêmes.

·         Jésus est homme comme nous : Il a subi comme nous, toutes les tentations. C'est l'Esprit lui-même qui le mène au désert, royaume des démons, et Jésus y affronte la solitude en toute conscience. Il a vécu notre humanité. Nous aussi, nous vivons dans un désert autour de nous. Nous vivons loin de notre père. Notre quotidien ressemble à un jeune, nous avons, tous les jours, une confrontation avec l'inconscient, avec les démons et les tentations qui montent en nous et qui nous coupent de notre vrai destin.

C’est qui le Diable :

Le tentateur, c'est le diable, celui qui divise et sème le désordre ; celui qui, égare la pensée des hommes. Il nous infiltre avec des motivations égocentriques, destructrices, et mêle le mal au bien. Il utilise les paroles de la Bible en un sens qui n'a plus rien à voir avec l'Écriture sainte. Il la détourne à ses fins démoniaques. Certains écrits nous le présente comme l’ange déchu. Son but est nous éloigner de notre créateur.

La première tentation :

Le diable engage Jésus à utiliser sa filiation pour satisfaire tous ses besoins. Mais être Fils de Dieu va bien au-delà de la satisfaction des besoins alimentaires ; Jésus renvoie le tentateur à l'Écriture : «Le pain n'est pas la seule nourriture de l'être humain. Toute parole qui vient de la bouche de Dieu l'est aussi». La vraie faim est d'ordre spirituel ; on a besoin de la Parole, qui est la nourriture de l'âme.

·      C’est la tentation de l’amour de la consommation. Nous avons besoin de manger, mais nous avons besoin surtout de la nourriture spirituelle. Aujourd’hui tout est devenu consommation. Tout doit nous profiter, même la foi, même la prière, tout est évalué en fonction de son utilité et de la satisfaction des besoins que nous nous créons.

La deuxième tentation :

C’est celle de la puissance. Le diable montre à Jésus « tous les royaumes du monde »; il pourrait régner sur le monde entier, s'il se prosternait devant le diable et l'adorait. Jésus écarte cette tentation en citant une parole de Moïse exhortant son peuple, à servir le vrai Dieu : « Tu ne te prosterneras que devant le Seigneur ton Dieu. Ton maître c'est lui, et lui seul». En y résistant, Jésus devient à l’image du nouveau Moïse le fondateur du nouveau peuple de Dieu.

·         L'homme, aujourd’hui est tenté afin d’accroitre son pouvoir en se vouant au diable. Or un tel pacte se paie toujours. L'homme y perd sa liberté, souvent aussi sa faculté d'aimer ; son âme meurt. Cette tentation est la plus dangereuse. Jésus nous a montré le chemin, en renonçant à tout pouvoir et à toute violence, même face à celle des hommes. Jésus nous invite à sauvegarder notre filiation divine, en faisant confiance à notre Père céleste.

La troisième tentation :

 C’est de s'approprier Dieu, d'abuser de Lui, de sa Parole, pour intensifier le sentiment que l'on a de sa propre valeur et gagner la considération des hommes. Or, en se servant de Dieu au profit de son ego, l'homme détruit ce qu'il y a en lui de plus précieux. Ce risque est aujourd'hui encore très grand : on enrôle Dieu contre les ennemis que l'on combat parce que l'on croit avoir raison contre eux. Le diable a tenté Jésus en évoquant le psaume où il est dit que Dieu a commandé à ses anges de le porter sur leurs ailes. Jésus, lui, ne succomba pas à cette tentation ; Il la repoussa en citant une autre parole biblique : «Tu n'éprouveras pas le Seigneur ton Dieu»  

·         Si je me sers de ma démarche spirituelle pour accomplir devant les hommes des tours de force ou développer des facultés qui m'élèvent au-dessus d'eux, alors, je tente Dieu, j'abuse de Lui pour satisfaire mon ego.

·          Je tente Dieu en Lui disant : Regarde ce que je fais pour Toi, alors c’est à ton tour de me donner ce que je demande.

·         Je tente Dieu en me comparant aux autres et à exiger de Dieu de me considérer plus que les autres.

Ce n’est jamais fini avec le diable :

Le diable s'éloigna de lui jusqu'à un moment favorable. Jésus n'en a pas encore fini avec la tentation.   Pierre a essayé de  détourner Jésus du chemin de la souffrance; c’était le Diable qui a repris son rôle du tentateur. Sur la croix, enfin, ce sont ses ennemis qui ont joué à leur tour ce rôle : «si Tu es fils de Dieu»  «C'est donc que Tu peux Te délivrer Toi-même ! Allez, fils de Dieu, descends de cette croix ! ». La croix représente le point culminant de la tentation, mais aussi la victoire définitive sur elle.

·      Quand Jésus avait résisté dans le désert, Satan s'était éloigné et des anges étaient venus le servir. (Matthieu).  Pour nous aussi, nous accédons au paradis même sur terre, quand nous résistons à la tentation ; nous éprouvons alors la proche présence aimante et salvatrice de Dieu.

Questions pour le partage :

 

Est-ce que le diable existe? Qu’est-ce qu’il fait dans ce texte? (question brulante)

Est-ce juste une histoire pour me dire que Jésus est plus fort que le malin? Qu’est-ce que ceci me dit aujourd’hui?

Est-ce que j’ai les mêmes tentations que Jésus?

Comment suis-je tenté dans ma vie?

Comment lutter contre les tentations? Comment Jésus nous a-t-Il montré le chemin? l’Esprit Saint la communion, les sacrements..

Est-ce que je peux éliminer les tentations?

Quel exemple Jésus me donne?

À quoi sert le baptême? Comment je le renouvelle et comment j’appelle l’Esprit Saint pour m’aider?

Le danger est de mettre le diable responsable de tous nos malheurs. Où est la volonté de l’homme dans tout ça? (question brulante)

Est-ce que le mal est un vrai esprit ou est-ce qu’il est juste l’absence du bien? (question brulante)

A-t-on le mal et le bien en nous?(Question brulante)

 


Pour nous contacter :

E-Mail : luc@ieschoua.org

Modifié le  14-02-2012.