IESCHOUA

Réflexions sur le résurrection Accueil | Nous contacter

Accueil
Haut
Mission
Vie de Jesus
Parcours
Evangile St Luc
Evangile St Matthieu
Evangile St Jean
Evangile St Marc
Croisiere
Nourriture du coeur
Forum  Prieres
Témoignages
Chants
Prieres & Reflections
La passion
Suggestions
Liens
Forum discusions

Pistes de réflexions sur le résurrection (28,1-15)

La résurrection :

·                    C'est dès le soir du sabbat que Marie de Magdala et l'autre Marie viennent «voir le sépulcre» (28,1). Elles veulent réfléchir à l'événement et rester proches de ce Jésus qu'elles ont tant aimé.

·                    « Soudain, la terre trembla jusque dans ses profondeurs : le messager du Seigneur descendait du ciel. Il s'approcha, fit rouler la pierre et s'y assit» (28,2). Les femmes sont témoins de l'instant de la Résurrection, même si elles ne voient pas le Ressuscité lui-même.

·                    Les gardiens du sépulcre tremblent de peur et tombent à la renverse. La Résurrection n'est pas décrite directement, mais à travers cette réaction des gardiens qui la reflète et que les deux femmes peuvent constater.

·                    C'est alors que l'ange devient aussi porteur d'un message. Il s'adresse aux deux femmes: «Ne craignez rien, vous. Je sais que vous cherchez Jésus, le crucifié. Il n'est pas ici, car il est réveillé d'entre les morts, comme il l'avait dit. Voyez; c'est ici qu'on l'avait déposé» (28,5-6). L'ange leur donne ensuite la mission d'annoncer la nouvelle aux disciples. L'événement les a atteintes au cœur et bouleversées.

·                    Jésus leur apparut. Tandis qu'elles cheminent, il vient à leur rencontre et les salue ; elles vont à lui, se prosternent, étreignent ses pieds, l'adorent. Il leur parle presque dans les mêmes termes que l'ange: «Ne craignez rien. Partez. Dites à mes frères de se rendre en Galilée, car là ils me verront» (28,10).

·                    Si les disciples accordent créance aux saintes femmes, les représentants d'Israël, eux, ne croient pas au rapport que leur font les gardiens du tombeau, ces soldats romains devenus messagers de la Résurrection. Ils décident de les acheter pour qu'ils colportent le mensonge du rapt du cadavre.

Que signifie la résurrection pour nous :

·                    Un ange entre dans ma vie et roule la pierre qui me bloque et m'empêche de vivre, alors quelque chose en moi se met en mouvement, et je peux ressusciter.

·                    De tels gardiens, il n'y en avait pas seulement devant le tombeau de Jésus, il y en a aussi dans notre âme ; ils veillent à ce que tout y reste en l'état, que nous ne devenions pas tout à fait humains, que notre Soi, notre vraie nature, reste enfoui dans le tombeau de la peur et de la tristesse.

·                    Quand le Christ ressuscite en nous et nous remet debout, cela devient visible dans notre façon de vivre, dans une liberté et une vivacité nouvelles. Nous osons marcher sans béquilles, nous rejetons la tutelle des gardiens de la mort.

·                    Jésus appelle ses disciples «frères» ; par sa mort et sa Résurrection, ils sont devenus frères et sœurs, la lâcheté de leur fuite est pardonnée.

·                    Aujourd'hui encore, nous sommes tiraillés entre le message transmis par l’évangile indiquant que l'enseignement de Jésus est toujours d'actualité et les doctrines fausses qui veulent nous faire croire que la Résurrection ne peut avoir qu'un sens symbolique.

·                    Notre foi en la Résurrection agit aujourd'hui encore sur notre vie, elle nous met en mouvement afin que nous ne restions pas tournés vers le passé et occupés à de vaines discussions. La mission du Ressuscité n'est pas terminée: notre foi en lui doit se manifester dans notre vie, ainsi qu'il apparaît clairement dans la scène terminale de l’évangile de Matthieu.

 


Pour nous contacter :

E-Mail : luc@ieschoua.org

Modifié le  14-02-2012.