IESCHOUA

Pistes de réflexions Accueil | Nous contacter

Accueil
Haut
Mission
Vie de Jesus
Parcours
Evangile St Luc
Evangile St Matthieu
Evangile St Jean
Evangile St Marc
Croisiere
Nourriture du coeur
Forum  Prieres
Témoignages
Chants
Prieres & Reflections
La passion
Suggestions
Liens
Forum discusions

Pistes de réflexions : (de l’Internet, différents sermons)

 

1. Promesse garantie. Le Christ a fait une promesse et il l’a tenue. Chez ceux qui l’ont écouté, ses paroles ont provoqué un changement d’esprit : dans la manière de comprendre le monde, de désirer des choses et de faire des choix. Tout ce qu’il a fait a eu des résultats, des résultats positifs. Souvent au cours de ses enseignements, il a promis le ciel, et par sa mort il nous a obtenu la vie éternelle, au prix de sa propre vie. Quand nous faisons une promesse, est-ce que nous tenons cette promesse, sans en regarder le coût personnel ?

2. Le roc. La peur nous guette quotidiennement : peur de la maladie, du chômage, de la guerre. Le monde dans lequel nous vivons tend à miner notre confiance en Dieu. Il est facile de s’attacher aux choses de ce monde, bien que ces choses-là passent, disparaissent, et nous donnent seulement un plaisir passager ou une sécurité temporaire. Puisque notre cœur est fait pour Dieu, pour l’infini, quand nous nous attachons à quelque chose d’autre, nous nous retrouvons forcément face à nos peurs. La crainte de l’avenir, de l’inconnu nous envahit. Mais avec Dieu, nous connaissons la fin de l’histoire ; nous savons ce qui nous attend. "Le ciel et la terre passeront, mes paroles ne passeront pas." Tout ce que nous voyons et que nous apprécions autour de nous passera, tout sauf la promesse du Christ, à savoir la promesse de la vie éternelle — du paradis. Ne craignons pas de mettre notre espoir en Dieu car ‘l’espérance ne sera pas déçue’. (Rm 5,5)

3. Que le figuier nous instruise. La grâce de Dieu nous mûrit. Au moment où nous sommes baptisés, nous sommes préparés pour voir Dieu. Mais Jésus nous fait une leçon, et elle est un peu effrayante. Quand Jésus a parlé du figuier dans Marc 13, il pensait peut être à un autre figuier — celui qui n’a porté aucun fruit et qui, en un instant, a desséché jusqu’aux racines. En voyant cela les disciples étaient tout étonnés (Mt 21,19). Ne nous laissons pas surprendre, nous aussi. Nous ne savons pas quand le Christ passera devant le figuier de notre vie, cherchant le fruit de nos vertus. Cependant, nous pouvons être sûrs que le moment viendra. Notre baptême a fait de notre vie un moment pour moissonner. Nous avons toute l’éternité pour nous reposer dans la maison du Père. La leçon, la voici : portons des fruits maintenant ; vivons une vie vertueuse maintenant. Jésus est venu pour donner la vie et pour la donner en abondance. (Jean 10,10).

4. "Vous ne savez pas quand le maître de la maison reviendra." Seigneur Jésus, je ne suis pas le maître de ma vie ; tu l’es. Je ne dois donc pas gaspiller mon temps en faisant simplement ce dont j’ai envie. Je devrai te rendre compte de la gestion que j’ai faite de ma vie, car elle t’appartient, mon Créateur et mon Rédempteur. Que me demanderas-tu quand tu viendras chercher mon âme ? Mes actions quotidiennes démontrent-elles que ma vie t’appartient ?

5.  Veillez. Seigneur Jésus, cet évangile peut paraître un peu dur, mais je te remercie de son message. Tu me rappelles combien il est important de vivre ma vie chrétienne dans un état de tension saine - une tension qui implique ni frustration ni inquiétude, mais plutôt un désir constant de m’approcher plus près de toi et de te ressembler chaque jour plus. Comme un amoureux extraordinairement attentif à chaque désir de l’être aimé, je devrais veiller à la moindre occasion de te plaire.


Pour nous contacter :

E-Mail : luc@ieschoua.org

Modifié le  14-02-2012.